EXPOSITION • HABITER ECOLOGIQUE - Quelles architectures pour une ville durable ?

13 mai - 1er novembre 2009
Cité de l’architecture & du patrimoine


L’EXPOSITION « HABITER ÉCOLOGIQUE »
En ce début du XXIe siècle, alors qu’une population qui a doublé en cinquante ans n’arrive pas à se partager équitablement une planète polluée et surexploitée, la survie de notre civilisation représente un véritable défi.
Le bâtiment est au cœur des enjeux et la mise en place de solutions pérennes exige de chacun la remise en cause de pratiques désuètes, tout en appelant des évolutions dans sa manière de réfléchir puis d’agir. L’objectif de cette ex-position est de donner aux professionnels du bâtiment et aux usagers, en particulier aux jeunes, l’envie de participer ensemble à ce challenge.

Vers une approche holistique de l’architecture et de l’urbanisme
Seule une démarche holistique, donc globale et pluridisciplinaire, peut mener à un habitat « écoo-responsable », c’est-à-dire ancré dans un territoire et sa culture, socialement équitable, écologiquement soutenable et économiquement viable. Cette approche englobe architecture et urbanisme, l’extension à l’aménagement du territoire étant indispensable aux transformations profondes dont nous avons besoin pour répondre aux enjeux.
La mise en pratique de cette démarche éco-responsable n’est pas une nouvelle contrainte ajoutée à beaucoup d’autres. C’est au contraire une formidable opportunité de création, d’innovation et d’épanouissement personnel, au sein d’une société moins égoïste, moins gaspilleuse et plus solidaire. À travers cette exposition, nous souhaitons motiver les visiteurs en leur faisant découvrir des exemples qu’ils auront envie de suivre.

Un panorama dans le temps et dans l’espace
Le début de l’exposition embrasse les multiples facettes de la démarche environnementale afin de permettre aux visiteurs de l’appréhender dans sa diversité, dans sa complexité et dans sa richesse.
Un tableau synoptique qui met en perspective événements, ouvrages et réalisations, rappelle les réflexions sur l’écologie qui ont marqué le XXe siècle, en France et dans le monde. Un planisphère situe les catastrophes liées aux changements climatiques et dresse un état des lieux de la population, de l’urbanisation et de l’impact humain sur la planète.
De Frank Lloyd Wright et Hassan Fathy à Alejandro Aravena et Werner Sobek, une vingtaine de projets offrent ensuite un vaste panorama, dans le temps et dans l’espace, qui va du low-tech au high-tech et concerne tous les matériaux de construction. Issues d’une même éthique transcrite dans des esthétiques variées, ces réalisations prouvent que la prise en compte de critères écologiques n’exclut en rien la créativité, qu’elle n’impose pas de modèle architectural et qu’elle est possible, avec des adaptations au contexte, dans les pays du Sud comme dans ceux du Nord.
La séquence consacrée à l’approche française rend hommage à quelques pionniers avant un zoom sur des projets récents d’habitat groupé proposant des alternatives à la maison individuelle.
L’exposition thématique présente ensuite les résultats des actions prospectives lancées par la Cité de l’architecture : l’appel à idées pour de l’habitat urbain dense et flexible à l’échelle humaine auprès de huit architectes internationaux ; le concours « habitat et solidarité » en partenariat avec la fondation Abbé Pierre, auquel participent cinq écoles d’architectures françaises ; le concours d’étudiants européen GAU:DI.
Pour encourager le passage à l’acte, l’exposition se termine sur quelques-uns des nombreux projets français d’habitat écologique en cours d’élaboration ou de chantier. Le panorama consacré au logement s’ouvre alors vers des réalisations du secteur tertiaire conçues par Patrick Bouchain, Philippe Madec, Bruno Mader, etc.
Entre les séquences thématiques, des « salons » donnent la parole à de grands témoins du monde scientifique (philosophes, économistes, sociologues, etc.) ainsi qu’à des acteurs du bâtiment qui ont participé à la «révolution verte» ou la regardent d’un œil sceptique.
Une écothèque, située au sein de l’exposition, met à la disposition des visiteurs des informations sur des matériaux et des techniques écologiques, ainsi que des ouvrages traitant du développement durable au sens large.

De multiples manifestations déployées sur le territoire
L’exposition « Habiter écologique » rayonne bien au-delà du palais de Chaillot et de nombreux dispositifs pédagogiques ont été déployés dès 2008 sur le territoire national, avec pour certains une dimension européenne : appel à projets et concours GAU:DI.
À travers ces manifestations associées, nous souhaitons favoriser la divulgation des savoir-faire et des outils liés à l’architecture et à l’urbanisme éco-responsables, tout en encourageant leur mutualisation.
Sensibilisation et formation sont destinées à tous les publics : les enfants au sein de l’atelier pédagogique « N’en jetez plus » ; les usagers dans le cadre de conférences ; les professionnels à travers des séminaires thématiques (urbanisme, matériaux, énergie…) organisés en partenariat avec le GEPA. Ces séminaires seront filmés puis mis en ligne afin de favoriser la divulgation des connaissances de spécialistes reconnus : Olivier Sidler pour l’énergie, SuzanneDéoux pour la santé, Patrice Doat pour la construction en terre, etc.
Plusieurs architectes internationaux, dont les réalisations sont présentées dans l’exposition, viendront partager avec nous leur démarche lors de conférences publiques. Des tables rondes réuniront les acteurs du bâtiment autour des thèmes, parfois polémiques, traités dans les « salons ». Des projections de films permettront de prolonger le débat au-delà du secteur du bâtiment.
Des manifestations apparentées seront également accueillies dans le cadre de l’exposition. Les quatrièmes rencontres sur l’enseignement du développement durable dans les écoles d’architecture, préparées en partenariat avec l’école d’architecture de Versailles, s’ouvriront cette année à la francophonie. La première biennale « Les jeunes dans la cité », organisée par l’Unicef, réunira environ 50 adolescents venus de toute la France pour réfléchir à la manière de rendre leur école et leurs déplacements plus écologiques.
Notre exposition, qui essaye de mettre en concordance paroles et actes, est bien sûr conçue dans le respect d’une charte écologique et éthique. Grâce àl’engagement d’une équipe motivée et au soutien de nombreux partenaires, elle a été construite et enrichie par approximations successives, selon cette approche holistique qu’elle veut mettre en valeur

Dominique Gauzin-müller
Commissaire générale de l’exposition


Lion
© Hérault Arnod



«Haus der Zukunft » ,Vorarlberg,   architecte   :  Wolfgang   Ritsch
©  Dominique Gauzin - Müller


Adam YEDID
Concours Gau:di, projet lauréat 2008
Installation à la Biennale de Vénise 2008
«Pallet house» de Gregor Pils & Claus Andreas Schnetzer
© Gregor Pils


Lacaton Vassal©  Olavi Koponen -  Wolfgang   Ritsch - Fabienne Bulle


Mikou©  Mario Cucinelle -  Philippe Madec -Hérault Arnod


EXPOSITION 13 MAI - 1er NOVEMBRE 2009
Cité de l’architecture & du patrimoine
Galerie haute des expositions temporaires
Palais de Chaillot – 1 place du Trocadéro
75016 Paris (métro Trocadéro)
Ouverture tous les jours de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h – Fermeture le mardi
Entrée payante
Plein tarif : 8 € - Tarif réduit : 5 €

www.citechaillot.fr


< Infos

•  •  •

sommaire - agences - galeries - infos - Produits - Petites annonces - Boutique - liens - conditions - infos légales - contact

© NEOarchitecture - Frédéric TESSIER - 2010 - tous droits réservés -