HABITAT INDIVIDUEL • « Les Hauts de Feuilly », vitrine de l’éco-habitat •


17 Juin 2008 : inauguration de la maison témoin des Hauts de Feuilly à Saint-Priest dans le Rhône, 1er lotissement privé de maisons passives en France. Ces 31 maisons, conçues sur le modèle des « passivhaus » allemandes, doivent atteindre le même niveau de performance énergétique, avec une facture de chauffage annuelle de 90 € seulement.
MCP, le promoteur du programme, a choisi Ossabois pour son expérience et les nombreux avantages de son système constructif.
À moins de 20 minutes de Lyon en tramway, ce lotissement nouvelle génération est l’aboutissement d’un projet d’éco quartier ambitieux au sein d’une ZAC baptisée « Les Hauts de Feuilly ». Rejoignant 117 maisons individuelles et 81 appartements labellisés H Q E, ces 31 maisons passives achèveront en beauté ce quartier exemplaire sur le plan du développement durable. L’avantage du bois dans la maison passive Une maison passive est une maison à très faible consommation dont les besoins énergétiques n’excèdent pas 15 kWh/m2/an (contre 320 pour une maison des années 70). Pour atteindre un tel niveau de performance, l’architecture des 31 maisons de 110 m2 à 155 m2 a été minutieusement étudiée et le choix du bois comme matériau de construction s’est imposé naturellement à l’architecte du programme, Thierry Roche, pour ses nombreuses qualités. Le bois est écologique car biodégradable et peu énergivore, contrairement au béton et à l’acier. Les déchets générés par le chantier sont détruits sans dégagement de substances toxiques, réutilisés dans l’industrie ou comme bois de chauffage. En provenance de forêts françaises éco-certifiées PEFC (forêt gérée durablement), le Douglas utilisé pour le bardage des façades est un bois reconnu pour sa polyvalence et sa résistance face aux aléas du temps. Mais ce sont surtout les qualités thermiques du bois, naturellement isolant, qui sont mises en avant dans ce projet.
Le procédé de fabrication industriel d’Ossabois s’est également révélé être un réel atout dans ce projet : les structures sont fabriquées sur son site de production de Noirétable puis livrées et montées sur le chantier dans un délai moyen de 2 semaines.
Une maison verte
Orientées vers le sud, ces maisons accueilleront les divers équipements qui leur offriront le meilleur potentiel énergétique : des capteurs photovoltaïques sur le toit assurent la production d’électricité et 6m2 de capteurs thermiques devaient suffire à produire 300 L d’eau chaude à 50° par jour. Tous les matériaux de finition, de l’isolant aux peintures, ont été sélectionnés avec l’aide d’un médecin en fonction de leur impact sur la santé.
Ossabois illustre dans ce projet les atouts de sa méthode de construction, qui allie expertise dans le domaine de l’ossature bois et capacité industrielle.
« Dans le contexte actuel, où nous voyons l’envolée des prix du pétrole, il apparaît inéluctable de se pencher sur les économies d’énergie dans le bâtiment. La construction bois, souvent considérée en France comme un produit marginal, apporte des réponses formidables aux problématiques environnementales et offre notamment la possibilité de fabriquer ces logements de manière industrielle » Pascal Chazal.

Contact presse : Agence Résonance Médiatique
Ingrid Fribourg / i.fribourg@reso-media.com
T : 04 72 00 04 04 / 06 09 16 38 30

Ossabois1
photo:Erick Saillet

Ossabois2photo:Erick Saillet

< Infos

•  •  •

sommaire - agences - galeries - infos - Produits - Petites annonces - Boutique - liens - conditions - infos légales - contact

© NEOarchitecture - Frédéric TESSIER - 2010 - tous droits réservés -