NEOarchitecture


Petits Espaces - Mention
« Maison Traversée », Jean-Baptiste Barache Architecte, Paris -75
 
 

GE1

 
Photo : J.B BARACHE
 

Site
Le terrain se situe sur le Montagargan, une montagne à l’est de l’agglomération de Rouen. La parcelle en lanière d’une cinquantaine de mètre de long présente quatorze mètres de dénivelé. On y accède par ses deux petits côtés, en haut et en bas. Elle est bordée de grands arbres qui devaient devenir les limites réelles de l’espace habité.

Modelage
Un premier travail de modelage du site a consisté à créer une dépression pour recevoir le premier volume de la maison. Une plateforme de travail a également été façonné pour envoyer les poutres en lamellé collées, puis défaites en fin de chantier.

Forme
Une première boite massive et fermée, logée dans la dépression, reconstitue la continuité avec la montagne d’un coté, et s’avance de l’autre en porte à faux vers le vide de la vallée. Une deuxième boite, aérienne et lumineuse posée perpendiculairement sur la première, forme limite entre montagne et vallée.

Structure
La boite du dessous est posé sur six dès de béton sur semelles isolées. L’autre est posé dessus. Des poutres en lamellé collées permettent de traiter les portes à faux dans les deux sens. En haut, deux tirants d’acier soulagent les portes à faux latéraux. Sur cette topographie accidentée, il était préférable de n’avoir qu’un nivo d’assise.

Cadre
Le volume haut posé en travers de la parcelle, forme une limite réglable entre montagne et vallée en alternant masque et cadrage. La manipulation des baies en verre sablé met en scène le paysage à la manière de la maison japonaise. Sur ce site étroit offrant peu de surface constructible, loger une famille de quatre enfants impliquait d’intégrer la site à l’espace de l’habitation.

Contraste
Le volume haut est volumineux, ouvert sur le jardin et la vallée. C’est la qu’on mange et cuisine, et qu’habitent les quatre enfants qui ont chacun une cellule comprenant un lit, un bureau, un rangement de 4m3, et 6m2 de baies vitrée. A l’inverse le volume bas est sombre et fermé, rempli des livres du philosophe. C’est le lieu de la concentration intellectuelle, le salon d’hiver, et l’endroit où dorment les parents.

Matériaux
Toute la structure, solives, montants et lamellé collé, est en sapin du nord. Le volume bas est bardé de planche de Douglas rabotées, non traitées. Le volume haut est constitué de deux longues façades, l’une en verre sablée côté montagne, l’autre en verre sablé côté vallée. Les menuiseries sont en aluminium naturel laissé brut et destiné à se patiner. La toiture est en zinc naturel à joint debout. Des panneaux de contreplaqué de pin en bas, et de fermacell en haut forment l’enveloppe intérieure. Un meuble zinc débordant vers la vallée permet de se poser à la fenêtre. L a baignoire également est en zinc, trouvée dans une brocante comme nombre d’objets de cette maison. Un poêle de masse en brique d’argile contient et canalise le feu, deuxième source de chaleur après le soleil. Les sols sont en dalles d’OSB, laquées blanc en haut, vitrifiées à l’eau en bas. Les eaux des deux toitures sont récupérées et réutilisées en eau ménagère.

<<<